Dans le monde de l’hébergement informatique, le VPS constitue une sorte de créature hybride, à mi-chemin entre la mutualisation des espaces et des ressources et leur exclusivité. Comment l’architecture d’un serveur VPS est-elle conçue ?

Une machine, plusieurs serveurs

cloud privé
Source : https://ies.ikoula.com

Contrairement à un serveur dédié proprement dit, dont le fonctionnement repose sur l’utilisation d’une machine physique uniquement consacrée à ce serveur, les VPS sont fondés sur le principe de la fragmentation d’une seule et même machine en plusieurs serveurs qui proposeront, tous, des caractéristiques individuelles – selon les besoins de leur utilisateur – ainsi qu’un noyau commun. Vous voulez en savoir plus sur les nombreuses potentialités offertes par un VPS, ou serveur dédié virtuel ? Cliquez ici !

Partage et autonomie

Un serveur VPS se base donc sur un double niveau de fonctionnement, qui offre, d’autre part, différentes options. En effet, alors que certains VPS recourent à un système d’exploitation commun – le plus souvent, Linux – d’autres, moins répandus, fonctionnent sur le principe de la paravirtualisation, qui leur permet d’utiliser des OS différenciés. Les ressources communes aux différents VPS hébergés par un même serveur consistent toujours dans le noyau et le système de fichiers, mais d’autre part, l’autonomie de chaque serveur dédié est garantie par la personnalisation des applications et des configurations utilisées. Quant à savoir si vous pouvez gérer votre VPS vous-même ou s’il est préférable de recourir à des informaticiens diplômés pour le faire, c’est une autre question, que vous pouvez approfondir en vous documentant sur les avantages et les inconvénients de l’infogérance informatique (plus d’infos sur Ies.ikoula).